Comme l’a annoncé Intel hier, la pénurie de microprocesseurs entrée de gamme touche à sa fin, avec un impact possible sur le prix des PC embarquant ces puces qui pourrait baisser une fois de plus. « Intel dispose maintenant de deux usines de fabrication de puces 10nm », a déclaré Bob Swan, le directeur général d’Intel. La production globale d’Intel a ralenti, mais celle de ces deux usines a augmenté, ce que l’entreprise avait expliqué lors des précédentes communications de résultats. Selon M. Swan, Intel a perdu une « petite part de marché » au cours du second trimestre, l’entreprise ayant donné la priorité aux microprocesseurs à « gros cœur » lui assurant une marge plus élevée.

Communiqués jeudi, les bénéfices d’Intel ont baissé de 17 % à 4,2 milliards de dollars, tandis que les revenus ont légèrement baissé de 3 % à 16,5 milliards de dollars. Cela s’explique en partie par des problèmes d’inventaire et de fabrication lors de la transition vers les produits 10 nm, y compris les puces Ice Lake, dont la livraison a désormais commencé, selon Intel. « Pendant cette période, Intel n’a pas été en mesure de répondre à la demande de puces entrée de gamme », a reconnu M. Swan. « En 2021, Intel prévoit de passer à un processus de fabrication à 7nm, un saut technologique qui confronte à nouveau Intel à la loi de Moore », a encore déclaré M. Swan. Selon ses estimations, le processus 7nm d’Intel sera compétitif par rapport à la technologie 5nm que ses concurrents pourraient adopter d’ici là.